En parallèle de notre exposition “Côté jardin. De Monet à Bonnard” (19 mai – 1er novembre 2021), le podcast de Giverny vous propose une immersion sonore dans l’univers des peintres impressionnistes et nabis de l’exposition.

À vos casques !

Avec le podcast de Giverny, le musée vous murmure à l’oreille tous les secrets des impressionnismes !

A partir du 12 mai 2021, découvrez chaque semaine un nouvel épisode en lien avec l’exposition « Côté jardin. De Monet à Bonnard ». Extraits de journaux, correspondances et souvenirs des artistes et de ceux qui les ont côtoyés et aimés : chaque lecture vous entraîne dans l’intimité des jardins impressionnistes et nabis.

Huitième épisode – 30 juin 2021 

“L’amour du champ, du jardin, du verger”

L’exposition « Côté jardin. De Monet à Bonnard » présente une sélection de tableaux dévoilant toute la variété des jardins que Camille Pissarro a pu représenter : les propriétés de ses amis – Maria Deraismes à Pontoise, ou Octave Mirbeau aux Damps – ; son propre jardin, ouvert sur les champs, à Eragny-sur-Epte ; les parcs londoniens… Dans ce nouvel épisode du podcast de Giverny, Valérie Reis, notre chargée des expositions, lit un texte de Gustave Geffroy qui rend hommage à la sensibilité toute particulière de Pissarro vis-à-vis de la nature et du motif du jardin.

Septième épisode – 23 juin 2021 

“Je suis empreint d’une couche de lumière qui rejette au loin toute sorte de nuages”

L’exposition « Côté jardin. De Monet à Bonnard » présente plusieurs œuvres du peintre Henri Martin, inspirées par son jardin de Labastide-du-Vert, dans le Lot. A travers les souvenirs de la fille de l’un de ses amis, Hélène Rivière, découvrez la personnalité du peintre, et l’émotion qu’il ressentit en présentant au public le grand décor qui orne, aujourd’hui encore, l’une des salles du Capitole de Toulouse.

Sixième épisode – 16 juin 2021 

“Bonnard écoute en riant Renoir qui rit”

Aux Collettes, à Cagnes-sur-Mer, Auguste Renoir reçoit la visite d’artistes plus jeunes, parmi lesquels Pierre Bonnard, tombé lui aussi amoureux de la lumière du Midi. Mathias Chivot, co-commissaire de l’exposition « Côté jardin. De Monet à Bonnard », lit dans cet épisode un extrait du livre de Thadée Natanson, Le Bonnard que je propose, qui évoque les rencontres de ces deux grands artistes.

Cinquième épisode – 9 juin 2021

“Dans ce pays merveilleux, il semble que le malheur ne peut pas vous atteindre”

En juin 1907, Renoir achète le domaine des Collettes, à Cagnes-sur-Mer, une ferme entourée de vieux oliviers, promis à l’arrachage et que le peintre va sauver. Entrez dans ce refuge idyllique, baigné par la lumière du Midi, grâce à un extrait de Renoir et ses amis de Georges Rivière, proche de Renoir, critique d’art, et soutien inconditionnel des impressionnistes.

Quatrième épisode – 2 juin 2021

“C’est le paysage qui l’envahit”

Un nouvel extrait du livre de Thadée Natanson Le Bonnard que je propose, lu par Mathias Chivot, co-commissaire de l’exposition “Côté jardin. De Monet à Bonnard”, pousse les portes de la villa Le Bosquet, propriété de Pierre Bonnard sur les hauteurs du Cannet. L’artiste fait l’acquisition de cette maison en 1926. A travers sa peinture, il va en métamorphoser le petit jardin en un paradis luxuriant, aux couleurs éblouissantes.

Troisième épisode – 26 mai 2021

“Au milieu du jardin où Bonnard aimait bien ratisser”

Thadée Natanson, collectionneur et critique d’art, se souvient de la vie de son ami Pierre Bonnard à Vernonnet, où le peintre nabi recevait souvent la visite de Claude Monet dans sa maisonnette entourée d’un jardin luxuriant.

Deuxième épisode – 19 mai 2021

“Il a été le sage amateur des jardins”

Dans le deuxième épisode du podcast de Giverny, le journaliste Gustave Geffroy visite le jardin de Gustave Caillebotte au Petit-Gennevilliers, en 1894, au lendemain de la disparition du peintre.

Premier épisode – 12 mai 2021

“Comme les belles personnes, les nymphéas se lèvent tard

Dans le premier épisode du podcast de Giverny, déambulez dans le jardin de Claude Monet à Giverny, en 1924, en compagnie du maître lui-même et de l’écrivain Marc Elder.