Thibault de Montalembert nous offre une lecture brillante du célèbre « Coeur simple » de Flaubert.

Thibault de Montalembert

Après une enfance passée entre Paris et le château familial de Hauterive, Thibault de Montalembert intègre le Cours Florent, où il est l’élève de Francis Huster, puis la Comédie-Française pendant deux ans. Aussi à l’aise à l’écran que sur les planches, il enchaîne les tournages et apparaît dans des films comme Comment je me suis disputé… (ma vie sexuelle) d’Arnaud Desplechin, Jalouse des frères Foenkinos, Chocolat de Roschdy Zem… À la télévision, on peut le voir depuis 2015 dans la série à succès Dix pour cent, où il incarne l’agent Mathias Barneville. Infatigable, il est aussi doubleur – Docteur House, c’est lui ! –, metteur en scène, écrivain et créateur de l’École de théâtre Thibault-de-Montalembert.

Un cœur simple de Gustave Flaubert

Pour les 200 ans de la naissance de Flaubert, découvrons l’histoire d’Un cœur simple, l’un des Trois contes qui constituent l’ultime production de l’écrivain. Ce « coeur simple », c’est celui de Félicité, la domestique de Mme Aubain. Orpheline, analphabète, elle dévoue sa vie à sa maîtresse, nettoyant sa maison, veillant sur ses enfants, préparant la cuisine… le tout pour un salaire de misère et devant les yeux envieux des autres bourgeois de Pont-l’Évêque. Sa seule échappatoire est la religion, dont elle se fait une interprétation toute personnelle, voyant par exemple dans son perroquet Loulou la réincarnation du Saint-Esprit… Avec toute la finesse qu’on lui connaît, Flaubert raconte ainsi une existence tout à fait ordinaire, émaillée de ses peines et de ses quelques joies.

Evénement gratuit, sur inscription obligatoire, dans la limite des places disponibles.

Je minscris à la lecture