L’histoire du musée


Le musée des impressionnismes à Giverny, village normand, s’intéresse à l’histoire de l’impressionnisme et à ses suites, notamment la colonie de Giverny et la vallée de la Seine.


Giverny, terre d’artistes

Claude Monet s’installe à Giverny en 1883. Bien qu’il n’ait jamais encouragé d’artistes à le suivre, le village attire rapidement un cercle d’américains désireux de mettre en application des principes impressionnistes au cœur des paysages normands.


Le musée des impressionnismes Giverny

Fondé par Daniel J. Terra en 1992, le musée d’art américain Giverny a créé, lors des seize années de son existence, une programmation sans précédent d’expositions, de publications, de colloques, de conférences, de résidences d’historiens de l’art et d’artistes, sur le thème de l’art américain. En 2009, un partenariat entre la Terra Foundation for American Art, le Conseil général de l’Eure, le Conseil général de la Seine-Maritime, la région Haute-Normandie, la Communauté de communes de Vernon et la Ville de Vernon, ainsi que le musée d’Orsay, a permis la naissance du musée des impressionnismes Giverny qui remplace le musée d’art américain Giverny. Ce nouveau musée s’attache à étudier l’histoire de l’impressionnisme et de ses suites, ainsi que ses conséquences plus lointaines dans la seconde moitié du XXe siècle. La fondation Terra garde une présence active au sein du conseil d’administration de cette institution, et continue, outre le fait d'accorder des prêts, à organiser des expositions sur l’art américain et, par des subventions, à participer au développement de ce lieu. Le musée d’Orsay apporte au projet sa caution scientifique et pratique une politique de prêts privilégiés.


Pourquoi un musée "des impressionnismes" ?

Depuis 2009, le musée des impressionnismes Giverny a pour vocation de faire connaître les origines, le rayonnement géographique et l’influence de l’impressionnisme. S’il s’intéresse à l’histoire de l’impressionnisme et du postimpressionnisme, le musée dévoile aussi leur impact sur l’art du XXe siècle.
Dans cette perspective, deux grandes expositions structurent la saison. Depuis 2012, un accrochage intitulé « Autour de Claude Monet », en marge des expositions, s’articule autour de la figure de proue de l’impressionnisme, de la colonie des peintres de Giverny et de la vallée de la Seine.
Le musée se propose aussi de faire revenir sur les lieux mêmes de leur création, les œuvres des artistes qui s’en sont inspirés.
Ce fut le cas lors des expositions L’Impressionnisme au fil de la Seine en 2010, présentée dans le cadre du premier festival « Normandie impressionniste », ou Bonnard en Normandie en 2011.
La programmation est aussi l’occasion de confrontations et de mises en perspective contemporaines. Joan Mitchell fut ainsi exposée en 2009, les photographes Olivier Mériel en 2010, Bernard Plossu en 2012 ou le peintre Hiramatsu plus récemment.
L'année 2014, anniversaire des 5 ans du musée, a offert l'opportunité de proposer une saison culturelle exceptionnelle, résolument ouverte sur le monde, clin d’œil à l’histoire du musée, un temps dévolu à l’art américain. Les visiteurs ont pu découvrir l’influence au-delà de nos frontières d’un courant artistique largement attaché à cette région.
Cette année 2015 s'annonce aussi riche que la précédente, avec une ambitieuse exposition qui s’interroge sur la place d’Edgar Degas au sein du mouvement impressionniste. Puis, le public partira fin juillet sur les chemins des jardins de Claude Monet vus à travers le regard de cinq photographes contemporains qui, loin des visions stéréotypées, proposent une lecture nouvelle et plurielle de ce lieu mythique.

 

Pour voir la vidéo du musée en 2 minutes, cliquez ci-dessous :

Nous remercions tout particulièrement Sébastien Fromanger pour cette vidéo.

 

Découvrir :

> Les fondateurs

> Le conseil d'administration

.