1. Accueil
  2. Expositions et activités
  3. Expositions
  4. Monet – Auburtin. Une rencontre artistique

À propos

Pour célébrer ses dix ans, le musée des impressionnismes Giverny rend hommage à l’œuvre de Claude Monet, du 22 mars au 14 juillet 2019, en la faisant dialoguer avec celle du peintre Jean Francis Auburtin. Après son exposition inaugurale de 2009, consacrée au jardin de Claude Monet à Giverny, le musée propose un retour aux sources, à travers deux regards différents portés sur les mêmes paysages.

Claude Monet et Jean Francis Auburtin : deux peintres aux parcours différents

Près d’un quart de siècle les sépare et, à première vue, rien de commun entre leurs trajectoires. Fils d’un agent maritime, Claude Monet a grandi au Havre au sein d’une bourgeoisie commerçante tandis que Jean Francis Auburtin appartient à un milieu d’architectes fortement influencé par la culture grecque. La formation académique de Monet se réduit à un court passage par l’atelier de Charles Gleyre, sa préférence allant bien vite à la peinture de paysage en plein air. Auburtin, de son côté, entre à l’École des beaux-arts de Paris en 1888. Mais s’il suit le parcours académique d’un peintre d’histoire et entame une carrière de décorateur pour les bâtiments publics, il se révèle être aussi un grand peintre de paysages.

Une profonde admiration pour le maître de l’impressionnisme

Si les deux peintres ne fréquentent pas les mêmes cercles, ils se rencontrent probablement vers 1896-1897. Pourtant, c’est bien avant cette supposée rencontre que Jean Francis Auburtin développe une profonde admiration pour Claude Monet, qui transparaît dans le choix de ses motifs. Touché par l’œuvre de Claude Monet, régulièrement exposée à Paris vers 1889-1890, il s’initie à la peinture sur le motif. Entre impressionnisme, synthétisme, japonisme et symbolisme, Auburtin construit son œuvre dans un dialogue constant avec la nature. Tout comme son aîné avant lui, il pose son chevalet sur les rivages escarpés de Bretagne, de Normandie et de la côte méditerranéenne, là où ciel, terre et mer se rejoignent.

La pratique du travail en série

Tout comme Claude Monet, connu pour ses nombreuses représentations des mêmes points de vue, capturés à différents moments de la journée, Jean Francis Auburtin pratique le travail en série. Toutefois, il s’attache moins à rendre les modulations atmosphériques et lumineuses chères au maître de l’impressionnisme. Il privilégie, en effet, une construction solide, l’étagement des roches et le théâtre imposant de la nature. Ainsi, si sa démarche rejoint celle de Monet, son œuvre aspire davantage à fixer la pérennité des éléments et à dévoiler l’état du monde à son commencement.

Jean Francis Auburtin, sur les pas de Claude Monet

Les deux artistes sillonnent le littoral français, plantent leurs chevalets sur des sites comparables, mais avec un décalage chronologique. C’est par leurs excursions sur la côte méditerranéenne que débute la confrontation des paysages peints par les deux artistes. Après la lumière du Midi, le visiteur découvre ensuite la sauvage Belle-Île, sur la côte bretonne, dont Monet représente la fureur des éléments, tandis qu’Auburtin livre des représentations à l’aspect nocturne et spectral, baignant dans une atmosphère fantastique. De la Bretagne, le voyage se poursuit en Normandie, berceau de l’impressionnisme, où les deux peintres immortalisent notamment Étretat et Pourville.

L’élaboration d’un nouveau style pictural

En 1904, Jean Francis Auburtin découvre Varengeville. Il y fait la rencontre de Guillaume Mallet, fondateur du domaine du Bois des Moutiers. C’est alors que Jean Francis Auburtin trouve un souffle nouveau dans ses peintures et dessins. Sa manière d’aborder le paysage change, son style s’affirme. L’imitation de la nature laisse place à des couleurs phosphorescentes. La peinture de Jean Francis Auburtin se rapproche du synthétisme de Pierre Puvis de Chavannes. C’est un style résolument personnel qui caractérise dorénavant les œuvres de l’artiste.

L’exposition du musée des impressionnismes réunit un ensemble important de peintures et dessins de Jean Francis Auburtin, et offre l’occasion unique d’admirer à Giverny près de 20 toiles de Claude Monet parmi les plus remarquables.

Commissariat scientifique :
Géraldine Lefebvre, docteur en histoire de l’art

Cette exposition bénéficie du soutien exceptionnel du musée d’Orsay, Paris, de Francine et Michel Quentin et de l’association Les Amis et les descendants de Jean Francis Auburtin.

  • Logo de l'Association les Amis et Descendants de Jean Francis Auburtin

En vidéo

Visionnez la bande-annonce de l’exposition

En images

Zoom sur les œuvres

Jean Francis Auburtin, L’Aiguille d’Étretat, ciel rouge

  • Jean Francis Auburtin
  • L’Aiguille d’Étretat, ciel rouge, vers 1898-1900.
  • Gouache sur papier, 50,5 x 66,6 cm. Collection particulière

Claude Monet, L’Aiguille et la falaise d’Aval

  • Claude Monet
  • L’Aiguille et la falaise d’Aval, 1885.
  • Huile sur toile, 65,1 x 81,3 cm. Williamstown, Sterling and Francine Clark Art Institute, Acquired by Sterling and Francine Clark, 1933

Claude Monet, Au cap d’Antibes

  • Claude Monet
  • Au cap d’Antibes, 1888.
  • Huile sur toile, 65 x 92 cm. Ehime, musée départemental des Beaux-Arts

Jean Francis Auburtin, Barques à Étretat

  • Jean-Francis Auburtin
  • Barques à Étretat, 1902.
  • Gouache sur papier, 37 x 62 cm. Collection particulière

En résonance

De l’impressionnisme à l’art contemporain

En regard de l’exposition, le musée présente une œuvre du Fonds régional d’art contemporain (Frac) Normandie Rouen et propose ainsi de favoriser les passerelles entre l’impressionnisme et les pratiques contemporaines.

Un ensemble de neuf peintures acrylique sur toile, réalisées par Olivier Masmonteil, clôt la dernière partie de l’exposition, consacrée aux paysages normands. À travers cet ensemble de peintures, Masmonteil réinvestit des lieux pittoresques d’Antifer à Etretat, et s’inscrit en cela dans la continuité de Jean Francis Auburtin lorsque celui-ci engage ses pas dans ceux de Claude Monet sur la côte d’Albâtre.

Ressources

Enrichissez votre visite

Tous les documents utiles en téléchargement direct

Nos mécènes et partenaires

Le musée remercie vivement les mécènes et partenaires de cette exposition.

Mécènes

  • Logo Caisse d’Epargne Normandie, mécène du musée des impressionnismes Giverny
  • Logo Quadra Consultants, mécène du musée des impressionnismes Giverny
  • Logo Sanef Albertis, mécène du musée des impressionnismes Giverny
  • Logo Sanef 107.7, mécène du musée des impressionnismes Giverny
  • Logo Orange, partenaire du musée des impressionnismes Giverny

Partenaires

Découvrez l’impressionnisme

Le musée vous propose de découvrir les multiples facettes de l’impressionnisme.

Si vous passiez par la boutique ?

Découvrez la collection d’articles du musée dédiés à nos expositions et aussi de nombreux autres cadeaux liés à notre collection.